Wikio

 

 

Du 7 au 17 Mars 2013 le Palexpo de Genève accueillait le 83eme Salon de l'Automobile de Genève.

Considéré comme un des plus grands rendez vous automobile au monde ,il donne chaque année l'occasion de découvrir de nombreuses nouveautés. Au total prés de 700 000 personnes se sont bousculé dans les allées pour découvrir ses 130 premières mondiales et européennes parmi les 900 véhicules exposés (dont 10% de "voitures vertes").

Parmi les nombreuses marques prestigieuses présentes (Rolls Royce, Bugatti, Porsche...) certaines ont particulièrement retenu mon attention. Ferrari dévoilait sa très attendue et nouvelle Supercar  dénommée "LaFerrari" qui a la lourde tache de succéder à la fabuleuse Enzo apparue il y a déjà 10 ans. Mc Laren présentait la version définitive de sa "P1" tandis que Lamborghini pour l'année de ses 50 ans nous sortait un ovni au nom de "Veneno" réservé à seulement trois (riches) chanceux. Bien que l'automobile connaisse en ce moment une période de crise , que les amateurs de voitures d'exceptions se rassurent ,le secteur du luxe ne s'est jamais aussi bien porté et c'est tant mieux! La firme de Maranello a d'ailleurs annoncé un chiffre d'affaires 2012 en hausse de 8%, à 2,43 milliards d'euros! Il est certain que le Salon de Genève continuera a nous faire rêver pendant de nombreuses années.

Qu'ils soient constructeurs, préparateurs ,équipementiers, développeurs de nouvelles technologies, tous ont leurs places à Genève et contribuent au succès de ce Salon qui reste à taille humaine pour notre plus grand plaisir. Je vous propose de découvrir leurs stands que j'ai classé cette année par ordre alphabétique.

Bonne visite.

        

 

 

Le préparateur officiel Fiat ne propose pas de grande nouveauté, à défaut il nous présente la Fiat 500 sous forme de séries spéciales.

Le résultat est plutôt séduisant contrairement à son prix qui ne cesse de grimper.

 

 

 

344 000 €,c'est la somme qu'il faut débourser pour s'offrir cette R8 à la sauce ABT. Plus légère de 50 kg cette réalisation nommée ABT GT-R dispose tout de même de 620ch!!

Une version plus modeste pour toucher un maximum d’amateurs est a ses cotés:

La septième génération de la compacte allemande baptisée pour l'occasion VS4 reçoit ici un kit carrosserie spécifique, une suspension sport et une ligne d’échappement plus expressive. Le tout est posé sur des jantes alliage de 19 pouces.

Coté moteur  le 2,0 l TDI maison passe de 150 ch à 170 ch et le 1,4 TFSI de 122 ch à 160 ch.

 

 

 

Spécialiste de la marque à l'hélice, ce préparateur allemand présentait cette année deux belles réalisations sur base de 640d GranCoupé et 328i Touring .

La grande routière s’équipe d’un  kit carrosserie aérodynamique plutôt réussi et assez sobre composé d’un spoiler avant avec une lame en fibre de carbone et une calandre basse chromée, d’une nouvelle jupe arrière et d’un diffuseur intégrant deux sorties d’échappement.

Coté motorisation, elle reçoit une reprogrammation moteur qui lui permet de disposer de 360ch .Un gain non négligeable par rapport aux 313ch de série.

En ce qui concerne la BMW 328i Touring, le traitement esthétique est plus subtil, la calandre basse est chromée, le nouveau spoiler avant reste plus discret et abandonne la fibre de carbone. A l'arrière les 4 sorties d'échappements sont soulignées par un élégant pare choc redessiné.

Le moteur passe pour l'occasion de 245 ch d'origine à 296ch.

Sur le stand sont exposées également ,différentes pièces ventant  le savoir faire de ce préparateur renommé.

 

 

 

Deux ans après la première apparition du concept car, Alfa Roméo dévoile enfin la voiture de série, la 4C .Les caractéristiques restent identiques à celle du prototype, cellule en carbone derrière laquelle vient prendre place en position centrale le 1750 turbo au trèfle à quatre feuilles qui développe 240 chevaux. Une puissance largement suffisante au regard de son poids plume de  895 kg qui lui permet de réaliser l’exercice du 0 à 100 km/h en 4,5 secondes.

Agressive à souhait, cette nouveauté très attendue est présentée ici sous la forme d’une série limitée baptisée "Launch Edition" limitée à 1.000 exemplaires.

Disponible uniquement en rouge et en blanc cette série limitée reçoit entre autre un becquet en carbone, une suspension et un échappement sport, des roues et des sièges spécifiques et une plaque indiquant le numéro de production. Une très belle voiture tout de même facturée à 60 000 Euros.

 

Que les amateurs se rassurent, les chiffres annoncés sont prometteurs, elle sera produite à 3500 exemplaires par an sur les lignes de montage de l'usine Maserati à Modène. On lui souhaite quand même plus de succès que sa grande sœur, la 8C, produite à 500 malheureux exemplaires.

 

 

 

Reconnu pour ses transformations de BMW, ce préparateur est venu avec sa dernière création : l’Alpina B3 Bi-Turbo.

Basée sur une berline 335i, cette transformation respecte bien les codes stylistiques d'Alpina. Elle est dotée de sa couleur bleue si caractéristique ,d’un kit carrosserie aérodynamique restant assez discret, comprenant des spoilers avant et arrière, deux doubles sorties d’échappement elliptiques et les traditionnelles jantes Alpina Classic en 20 pouces.

Coté performances, c'est du lourd puisque cette berline dotée d'une boite de vitesse automatique à huit rapports tombe le 0-100 km/h en 4,3 s avec une vitesse maximale de 306km/h.

On pouvait également admirer une préparation sobre mais efficace, sur base X3,nommée XD3 Bi Turbo,

et ce palace roulant réalisé sur la base d'une série 7.

 

 

 

 

Comme à son habitude Aston Martin propose sur son stand sa très large gamme .La plus petite se nomme Cygnet. Il s'agit en réalité d'une voiture réalisée sur la base de la Toyota IQ. Elle est censée positionner la marque  sur le segment des citadines luxueuses. On peut se demander si cette marque réputée pour ses modèles prestigieux avait besoin de ca et si ce mariage anglo-japonais n'est pas contre-nature ? Une micro citadine très bien finie, dotée du  1,3l de 98ch mais facturée un peu plus de 35 000 Euros.

A coté on peut apercevoir une "vraie" Aston. Présentée sous le nom de Vantage SP10 il s'agit d'une série spéciale de la Vantage S. Extérieurement, ses principaux ajouts se limitent à l'extracteur arrière et la lame de bouclier avant en carbone. Elle est disponible uniquement dans cette très belle livrée gris "Ceramic Metallic" .

La DB9  est naturellement présente mais malgré sa couleur flashy et sa beauté naturelle, elle est un peu éclipsée par la voiture se trouvant derrière

 

Il s'agit de la Vanquish, le nouveau porte-drapeau de la marque ailée. A la fois élégante et agressive avec son spoiler très réussi, cette sportive est motorisée par le V12 6.0 l atmosphérique développant 573 ch et 620 Nm de couple .Une vraie réussite selon moi.  

Une série spéciale de la Vanquish baptisée pour l'occasion "Centenary Edition" est également exposée. Sa production sera limitée à 100 exemplaires.

On reste dans le douze cylindres avec cette V12 Vantage Q "Satin Black",une autre série spéciale.

La DB9 dans sa version cabriolet, appelée "Volante" est présente dans une teinte qui lui va à merveille.

Enfin, présentée en première mondiale, la Rapide S, concurrente directe des Porsche Panamera et Maserati Quattroporte. Cette berline est l'évolution sportive et restylée de la Rapide. Au rayon esthétique l'évolution principale se trouve au niveau de sa calandre béante redessinée forte de ses huit barrettes chromées. Coté mécanique, elle dispose désormais d'un V12 développant 558ch. Une puissance qui lui permet de réaliser l'exercice du 0 à 100 km/h en 4,7 secondes.

 

 

 

Sur le stand Audi très encombré, seuls deux modèles et pas des moindres, sont épargnés par la foule, la première est une R8 V10 Spyder,

la seconde est une voiture d'endurance, au nom de  R8 LMS (Le Mans Series).Cette R8 répond à la législation de la catégorie GT3, où elle affronte les Porsche 911 et Ferrari F458 Italia notamment, sur des courses des championnats Le Mans Series et American Le Mans Series.

La version « Ultra » présentée cette année est née en 2012. Elle a été conçue par Audi Motorsport sous la houlette du Dr Wolfgang Ullrich, et considérée comme la petite sœur des LMP1 jusque dans son nom de code interne, « R16 ».Techniquement, elle reprend le V10 5,2 l de la R8 de série poussé à 570 chevaux, mais abandonne sa transmission intégrale pour une simple propulsion comme l'exige le règlement GT3 .Une transformation qui lui permet de ne peser que 1250 kg. Depuis 2009, elle participe à de nombreuses courses aux mains d’équipages privés, avec plus ou moins de succès. En espérant la voir courir aux prochaines 24 Heures du Mans.

 

 

 

Cette année la grande berline de la marque abandonne l'appellation "Continental Flying Spur" au profit de "Flying Spur" tout simplement. 

En changeant de nom, la Flying Spur veut surtout montrer son identité en adoptant un style qui lui est propre. Même si les feux avant sont similaires aux Continental GT et GTC, on peut constater que la face avant a été redessinée en adoptant une calandre plus droite et un pare-choc plus traditionnel.

Le profil a été légèrement modifié mais le changement le plus important est basé à l’arrière de la Bentley qui possède désormais un dessin de malle plus allongé et des optiques plus rectangulaires que la version précédente.

La traditionnelle Continental est présentée sous plusieurs déclinaisons:

GT,

GT V8

et GT Speed Convertible qui s'offre un nouveau W12 de 6 litres développant 625 ch lui permettant d'atteindre selon le constructeur une vitesse de pointe de 325km/h!

 

 

 

Pour célébrer à la fois les 100 ans de la marque, mais également les 60 ans de leur collaboration, Bertone expose deux voitures sur base Aston Martin.

La première est un concept de 2004 basé sur la Vanquish ancienne génération. Elle prend le nom de Jet 2 en hommage à une ancienne création du carrossier Turinois, la DB4 GT de 1961, surnommée "Jet".

Ce coupé traité façon break de chasse impressionne par ses lignes contrastées .Tandis que l'avant est plutôt classique ,l'arrière est résolument futuriste. Un mélange judicieux réalisé avec brio.

La seconde, la Jet 2+2,est le fruit d'une commande d'un particulier qui restera unique. Basée sur l'Aston Martin Rapide, elle est animée par le V12 développant 477 ch et 600 Nm.

Traité à la sauce break de chasse, ce coupé 4 portes est une réussite et c'est logiquement vers l’arrière que le travail réalisé prend toute son importance pour un ensemble laissant découvrir des lignes assez élancées et musclées.

 

 

 

Surfant sur la vague écolo, le constructeur Allemand ne cesse d'évoluer dans le domaine des énergies alternatives. Il développe depuis quelques années sa gamme "i". Des voitures électriques très abouties et innovantes en matière d'autonomie. Cette année et en première Européenne est présentée la i3 Concept Coupé. Son moteur électrique  développe 170 ch / 125 kW (et un couple maximum de 250 Nm) en transmettant la puissance aux roues arrière par l'intermédiaire d'une boîte de vitesse à rapport unique. Il est alimenté par de puissants accumulateurs au lithium-ion bien intégrés dans la partie inférieure de la voiture.

Son autonomie est de 130 à 160 kilomètres. En option, un prolongateur d’autonomie (range extender) est disponible qui porte l’autonomie à quelques 300 kilomètres.

Dévoilée au salon de Beijing cette i8 Concept Spyder est la version découverte de la i8 Concept vue à Genève l'année dernière. Basiquement, il s'agit du prototype de l'année dernière, mais avec un empattement raccourci de 15 cm, et un toit amovible en 2 parties. La transformation a fait disparaitre les places arrières, cette BMW i8 Concept Spyder est une stricte 2 places. L'ouverture des portes vers le haut a été conservée et c'est une bonne chose .Si on regarde dans le détail on s'aperçoit que son design plus proche d'une voiture de série a été un peu simplifié notamment sur les flancs . Le poids aussi a évolué mais pas dans le bon sens puisqu'il gagne 150kg. En revanche le groupe propulseur, n'a pas changé ,le moteur essence est un 3 cylindres turbo de 1,5 litres et 164 kW (223 ch). Il motorise le train arrière tandis qu'un moteur électrique de 96 kW est disponible pour les roues avants. Mauvais point, l'autonomie en mode électrique a diminué. BMW annonçait 35 km avec le coupé, ce n'est plus que 27/30 km avec ce Spyder. Cela semble fort peu, mais c'est la faible capacité de la batterie qui est en cause. BMW ne donne encore aucun chiffre, mais ce serait entre 5 et 5,5 kWh. Trop peu. La consommation serait heureusement toujours à la valeur exceptionnelle de 3 l/100 km, et l'accélération de 0 à 100 km/h effectuée en seulement 5 secondes.

L'intérieur est à la hauteur des standards de la marque, il est tout simplement sublime!

Parmi les nombreuses autre voitures présentes sur le stand, on pouvait découvrir cette Z4 et une inédite Série 3 GT.

 

 

 

Comme de coutume, Brabus nous propose ses préparations Mercedes dans une livrée noire de toute beauté.

Ce roadster SL65 AMG baptisé pour l’occasion Brabus 800 Roadster est doté du V12 fortement modifié pour culminer à 800 ch .Son couple titanesque est limité électroniquement à 1100 Nm pour ne pas torturer la transmission!!

La série 800 continue avec ce classe G qui bénéficie aussi d'un traitement de faveur.

Malgré de multiples préparations pour la Mercedes CLS, le sorcier de Bottrop ajoute une version supplémentaire à son catalogue, la B63S 730 .Basée sur une CLS63 AMG Shooting Break, elle gagne 173 ch par rapport au modèle de série.730ch sont disponibles à 5.300 tr/min Deux gros turbos remplacent ceux utilisés par AMG tandis que le refroidissement est amélioré à la fois au niveau de l’échangeur, mais aussi des arrivées d’air avec des éléments réflecteurs à base d’or (Brabus Gold Heat Reflection)! Doté de la boîte AMG Speedshift à 7 rapports ce bolide avale le 0-100 km/h en 3,8 secondes.

 

 

 

La firme de Molsheim impressionne encore avec sa Veyron, qui malgré son âge avancée reste une des voitures les plus désirables du moment. Comme l'année dernière, on retrouve trois voitures, toutes aussi belles les unes que les autres. Deux Grand Sport "Vitesse", toujours équipées du W16,

et cette réalisation dotée d'une carrosserie mêlant l'aluminium poli et le carbone. Un savant mélange déjà utilisé l'an passé.

 

 

 

Lorsque le préparateur allemand s'attaque à la Mercedes SLK, le résultat est impressionnant!

Entièrement dédié à la course cet "avion de chasse" au nom de SLK 340 est doté d'un kit aérodynamique complet hors normes. L'aileron et le diffuseur arrière sont immenses!!

Coté mécanique, ce poids plume de  780kg est motorisé par un V8 3,4 litres développant 610 ch. Carlsson annonce le 0-100 km/h en 2,4 s !!

 

 

 

Dévoilée en janvier dernier dans le cadre du salon de Détroit, cette septième génération de Corvette nommée Stingray succède à merveille à la Corvette C6.

La version cabriolet de cette mythique voiture de sport est présentée en première mondiale cette année à Genève. Son nouveau moteur V8 de 6,2 litres de cylindrée revendique 450ch.

Pour les nostalgiques des "ptites voitures", Chevrolet propose également ce jouet, à travers une mise en scène plutôt réussie. Il s'agit d'une version spéciale de la Camaro badgée Hotwheels!

 

 

 

Pas de concept car cette année pour le constructeur français. La star était cette reine des rallyes, la DS3 WRC  de Sébastien Loeb.

 

 

 

Le petit constructeur français Exagon Motors expose toujours sa  sportive 100% électrique. Agée d'un peu plus de deux ans, la Furtive eGT entièrement réalisée en carbone semble être prête pour sa commercialisation prévue pour le deuxième semestre de cette année.

Elle développe 402 chevaux grâce à deux moteurs électriques Siemens, ses performances sont de premier ordre. Le 0 à 100 km/h en 3,5 secondes, et 250 km/h en vitesse de pointe .

 

 

 

Pour les amoureux de la Mc Laren MP4 12C, le préparateur suisse de Melligen offre deux versions. La spider baptisée Terso,

et la coupé au nom de Chimera.

Deux allemandes sont également exposées. Une Porsche Cayenne aux lignes considérablement alourdies,

et une Mercedes SL 63 AMG profondément remaniée grâce (ou a cause) d'un kit carrosserie complet.

Une reprogrammation de l’ECU moteur et un nouvel échappement en acier inoxydable lui permettent  d'évoluer au chapitre des performances. Le V8 propose 653 chevaux au lieu des 630 "standard".L'exercice du 0 à 100 KM/h est réalisé  en 3,9 secondes et sa nouvelle vitesse max de pointe de 325 km/h.

 

 

 

Dix ans après l’Enzo, la nouvelle Supercar de Ferrari fait enfin son apparition. La LaFerrari (et oui c’est son nom)se positionne a mis chemin entre voiture de course et modèle de route, son style est signé Flavio Manzoni .

Coté technique, elle reprend le kers apparu sur la 599 HY-KERS. Le V12 est celui de la F12berlinetta poussé à 800 ch (qui peut grimper jusqu’à 9 250 tr/min) combiné avec un moteur électrique de 163 ch pour un total de 963 ch et 900 Nm. Le châssis progresse , il revendique à la fois 27 % de rigidité en plus et 20 % de légèreté en plus que celui de l’Enzo. Une transmission robotisée F1 à 7 rapports double embrayage agrémente le tout. Les performances sont en rapports avec ses nombreuses évolutions techniques. La belle demande 3 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et peut atteindre les 350 km/h en pointe ! Produite à 499 exemplaires, il faut 1,2 million d’euros pour l’acquérir .Ou plutôt, il fallait….. !!

 

 

 

Pas de nouveauté cette année pour Fisker mais ce spécialiste américain de l'électrique haut de gamme a tenu a montrer qu'il était toujours bien là en exposant diverses versions de sa Karma.

Elle est équipée d'un moteur 4 cylindres thermique de 2 litres de cylindrée Opel suralimenté par un turbocompresseur pour développer une puissance de 212 chevaux, elle est équipée également de deux moteurs électriques d'une puissance de 150 kW chacun pour un total de 408 chevaux.

Il s'agit bien d'une voiture électrique et non d'une voiture hybride puisque le 4 cylindres n'actionne pas les roues directement, ne servant qu'à recharger les batteries lorsqu'elles sont vides.

 

 

 

Apres s'être attaqué au coupé l'an dernier, Gemballa utilise cette année la version Roadster de la Mc Laren MP4 12C. Le résultat est superbe.

Gemballa propose bien sur des réalisations sur base Porsche, sa marque fétiche. Deux Cayenne baptisés "Tornado"

et "Aéro 2",

et cette 991 Carrera S Cabriolet nommée GT Cabrio. Le kit en fibre de carbone revoit de fond en comble le look de la voiture de sport grâce à des pièces aérodynamiques entièrement nouvelles que ce soit au niveau de la face avant, de la poupe ou encore des jupes latérales. Le tout est porté par des jantes de 21 pouces.

Sa production devrait commencer cette année.

 

 

 

Depuis 2009, le petit constructeur espagnol expose dans divers salons, son coupé maison appelé Spano. Pas de grande évolution donc si ce n’est que GTA Spania est venu cette année avec 2 modèles dont un particulièrement voyant tout en carbone. Sa réalisation est plutôt réussie.

Son moteur V10 toujours issu de la Viper propose 900ch et des performances dignes des plus grandes Supercars aux dires de son constructeur. Une question subsiste malgré tout :a quand le modèle de série si attendu ?

 

 

 

Le petit constructeur allemand Gumpert a tenu à montrer qu’il était toujours bien vivant en exposant son modèle emblématique, l’Apollo, ici dans sa version « S » .

Voila maintenant sept ans que l’Apollo a fait son apparition et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle est toujours aussi impressionnante. Son V8 bi-turbo d’origine Audi installé en position centrale arrière lui permet d’être encore parmi les voitures les plus rapides au monde.

 

 

 

Hamann propose cette année une réalisation plutôt originale sur la base d’un Range Rover. Baptisée Mystère, on peut dire que visuellement avec sa couleur rose chromée ,elle ne passe pas inaperçue . Le kit carrosserie est complet ,la garde au sol revue à la hausse et les voies élargies de 80 mm. Le tout est monté sur des jantes de 23 pouces bouclent l’ensemble avec une monte Continental en 305/30.

Moins voyantes mais tout aussi impressionnante ,les BMW série 5 et 6 respectivement nommées M5 Mi5Sion et M6 Mirr6r ont eu droit également a un kit carrosserie généreux comprenant jupes latérales, spoilers , lèvre à l’avant ou diffuseur.

La M6 se dote également d’un kit suspensions sport pour une garde au sol réduite de 35 mm.

Les amateurs de 4X4 (bling bling)ne sont pas oubliés avec ce Spyridon ,une réalisation sur base Mercedes Classe G .

 

 

 

Très proche de l’Acura présentée à Detroit en janvier dernier, la NSX européenne se signale avant tout par le fait qu’elle soit badgée Honda. Toujours au stade du prototype, cette NSX Concept semble plus que jamais proche du futur modèle de série qui devrait faire son apparition d’ici un an. En espérant que cette voiture censée représenter la vitrine du savoir faire du constructeur ne nous fera pas encore trop attendre, au risque de s’en lasser!

Egalement sur le stand cette "sport prototype",

et ce coupé CRZ signé Mugen.

 

 

 

La carrozzeria Giugiaro (ItalDesign) présente cette année un coupé et un roadster, deux études autour d’un même thème qui consiste à combiner sportivité et aptitudes tout terrain.

Les deux empruntent le V10 5,2 de la Lamborghini Gallardo, ici implanté en position centrale arrière et couplé à la boite double embrayage sept rapports et transmission intégrale. Coté performance ,le Parcour Concept revendique 320 km/h en pointe pour 3,6 km/h dans l’exercice du 0 à 100 km/h.

En ce qui concerne l’aspect tout terrain, ce baroudeur de 1500 kg est équipé d’une transmission intégrale et d’une hauteur de caisse ajustable et réglable.

 

 

 

Jaguar présente cette année, son superbe cabriolet, le F-Type.

Dans sa version S, elle offre grâce à son V8 5 litres,495ch pour atteindre le 0-100km/h en 4,3s !

Dans un autre registre, celui des berlines ultrasportive ,il y avait aussi la très remarquée XFR-S, une bombe de 550ch équipée d'une boite automatique à huit rapports, capable d'atteindre les 300km/h et de réussir l'exercice du 0-100km/h en 4,6s !

 

 

 

Le constructeur sud-coréen, dévoile cette année ce petit coupé nommé Provo Concept .Musclé, agressif, compact, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ce nouveau concept de 3 ,88m. Une réussite en terme d’image pour Kia, qui j’espère s’en inspirera pour ses futurs modèles.

 

 

 

Kahn Design joue la carte des SUV haut de gamme avec des préparations sur base Porsche Cayenne et Range Rover Evoque

et redonne un coup de jeune au très emblématique Range Rover Défender avec cette série spéciale luxueuse baptisée "Harris Tweed Edition".

 

 

 

Pas de nouveauté cette année pour le constructeur suédois Koenigsegg mais plutôt une série spéciale (parmi tant d’autres) pour fêter le centième exemplaire produit de l’Agera .Ce très bel exemplaire baptisé pour l’occasion Agera S Hundra est faite de carbone avec inserts en or 24 carats ,un détail qui se retrouve jusqu’au dessous de son immense aileron !Un peu bling bling, mais le travail réalisé mérite d’être souligné.

Les jantes de 24 pouces entièrement réalisées en carbone nous rappellent que ce constructeur est une référence dans l’utilisation de ce matériaux noble.

 

 

 

La marque autrichienne propose toujours son « jouet »animé par une motorisation développant 285 ch ,un deux litres Turbo d’origine Audi.

Une version radicalisée badgée GT fait son apparition pour les plus exigeants. Il faudra tout de même débourser près de 86000 Euros pour en profiter.

 

 

 

La marque de Sant'Agata Bolognese lâche une bombe en présentant encore une fois un modèle spécial .Après la Sesto Elemento de 2010 , l’Aventador J de l’année dernière ,c’est au tour de la Veneno de faire son apparition. Contrairement aux autres elle sera produite en trois exemplaires qui ont d'ores et déjà trouvé preneur malgré son tarif élitiste de 3,6 millions d'euros .

Esthétiquement cette vitrine technologique entièrement revêtue de carbone (1450 kg seulement !) ne fait pas dans la dentelle .Son design torturé est entièrement dédié à l’efficacité aérodynamique.

Mécaniquement, elle est proche de l’Aventador puisqu’elle reprend son V12 6 ,5 litres porté pour l’occasion à 740ch. Les performances annoncées sont phénoménales : Le 0 à 100 km/h est abattu en 2,9 secondes, la vitesse de pointe s'élève à 354 km/h et le rapport poids/puissance équivaut à 1,93kg/ch.

Des chiffres qui laissent rêveur mais qui à mon avis ne pourrons (malheureusement) pas être vérifiés sur la piste vu le prix de la bête !

On pouvait également voir sur ce stade bondé (et je pèse mes mots !!) cette Gallardo Spider habillée de gris, une couleur inhabituelle qui lui va à merveille.

 

 

 

La griffe prestige de Toyota présente toujours son concept LF-LC apparu l'année dernière. Tout simplement sublime!

 

 

 

Magna Steyr, une division du groupe Magna International Inc., l'un des premiers équipementiers automobiles mondiaux, expose un Coupé Peugeot RCZ transformé et équipé d’un nouveau système de toit appelé View Top .Il s’agit un toit pliant et glissant en douze secondes composé d’éléments vitrés intégrés dans la matière textile qui créent un sentiment d'air libre incomparable(parait il) ,qu'il soit ouvert ou fermé.

 

 

 

Habitué aux avis très contrastés sur ses réalisations , Mansory semble s’être (un peu) assagi cette année. Bien entendu, la spécialité maison qui consiste à utiliser le carbone de façon massive n’a pas disparue. On pouvait voir sur base Bentley Continental GT, une réalisation plutôt sobre et réussie.

Ces 4X4 sur base Mercedes ,

ont également eu droit à leur lot de transformations.

Deux italiennes sont présentes:

La première, nommée Carbonado est une Lamborghini Aventador LP700-4 recouverte d’un nouveau tissu en fibre de carbone exclusivement utilisé par Mansory. Esthétiquement, elle gagne un nouvel avant avec une jupe dotée de prises d’air optimisées pour une meilleure ventilation, de nouvelles jupes latérales et d’un élargissement de 40 mm à l'avant et de 50 mm à l’ arrière. Le toit et le capot du compartiment moteur sont remplacés par des éléments entièrement en carbone. Coté moteur, le changement est brutal .Le V12 6,5 litres d’origine développant 700 ch a été entièrement revu. Greffe de deux turbos, remplacement des pistons, bielles, vilebrequin et culasse…une recette miracle qui permet à Mansory d’annoncer la puissance phénoménale de 1250ch !

La deuxième, baptisée F12 Stallone ,est une réalisation sur la base d’une Ferrari F12 berlinetta. Mécaniquement les améliorations sont légères :une ligne d’échappement sport et une reprogrammation de l’ECU lui permettent un gain de 35ch. En revanche esthétiquement, les changements sont plus marqués. Le kit carrosserie comprend principalement un avant revu avec boucliers ventilés, un nouveau capot, des jupes latérales, des prises d’air et un aileron. Le tout agrémenté de divers inserts en carbone et posé sur des jantes bicolores de 21″ à l’avant et de 22″ à l’arrière.

On aime ou on n’aime pas mais le traitement est quand même moins radical que sur la 458 Italia « Siracusa »(massacrée) de l’édition 2011. Mansory serait- il en train de s’assagir ?

 

 

 

En première européenne, apparait cette année, la sixième génération de la Quattroporte. Comme son nom l’indique il s’agit d’une voiture quatre portes devenue au fil des ans, un modèle phare de Maserati. Aujourd’hui son succès n’a jamais été démenti ,pourtant cela n’a pas toujours était le cas. Longtemps boudée par les clients de la marque au trident, la Quattroporte doit sa résurrection au talent de Pininfarina qui a su réinventer en 2004 ,cette grande GT. Apres l’apparition de la magnifique GranTurismo son dessin vieillissant se devait d’être davantage en cohérence avec le reste de la gamme.

Cette dernière évolution s’inspire largement de la belle GT ,notamment sur la partie avant avec sa large ouverture dans le bas du bouclier avant .Plus grande, plus luxueuse et plus fonctionnelle elle est disponible en deux motorisations bi-turbo. Un V6 de 3l et un V8 de 3,8l atteignant la puissance de 530ch.

Après la GranTurismo MC Stradale deux places introduite en 2010,apparait cette année la version 2+2 . Au chapitre des changements cosmétiques on trouve une hauteur de caisse abaissée de 10 mm à l’avant et de 12mm à l’arrière ainsi qu’un capot en fibre de carbone au design inédit héritant d’une prise d’air centrale et d’extracteurs. Mécaniquement, elle reprend le V8 4,7 l de 460 ch et 520 Nm de la GranTurismo Sport couplé à la boîte 6 robotisée MC Race Shift. Une association qui revendique une vitesse de pointe de plus de 300km/h et un 0-100 km/h en 4 ,5s !

Egalement sur le stand, une GranCabrio sublimée par sa robe blanche.

 

 

 

Surfant sur la fibre nostalgique, le constructeur anglais a surpris tout le monde en exposant son unique F1 XP1 LM .Ce prototype a été conçu juste avant les cinq unités fabriquées aux spécificités LM. Apparue après la victoire de la McLaren F1 aux 24 Heures du mans en 1995 (Yannick Dalmas, JJ Lehto et Masanori Sekiya), la F1 LM est une déclinaison extrême de la F1 avec une aérodynamique plus poussée, un poids en baisse et un V12 6,1 l gonflé à 680 ch.

La MP4 12C est là,

à coté, deux versions spider.

Mais celle que tout le monde regarde est la P1,considérée comme la concurrente directe de la LaFerrari.

Son design  est inspiré de la MP4 12C avec des lignes plus agressives. Le châssis et la carrosserie sont entièrement en carbone.

Le moteur central est basé sur le moteur V8 de 3,8 litres bi-turbo largement remanié et poussé à 737 ch de la McLaren MP4-12C. Il est associé à un moteur électrique KERS très performant développant 176 ch avec 200 g/km de CO2, et une batterie de 96 kg entièrement rechargeable en 2 heures. Le tout est associé à une boite de vitesse à 7 rapports à double embrayage et d'un aileron DRS de F1. La vitesse de pointe est volontairement limitée électroniquement à 350 km/h afin de rester homologué sur route, avec des performances d'accélération de 0 à 100 km/h en moins de 3 s, 0 à 200 km/h en 7 s et 0 à 300 km/h en moins de 17 s. (Source : Wikipedia)

 

 

 

 

On peut dire que la nouvelle classe A est une réussite, mais en version AMG, elle est tout simplement sublime!

 

 

 

 

Morgan présente l'ensemble de sa gamme, avec entre autres l'Aéro Coupé,

la plus 8,

la 3,7 V6

et la Three Wheelers.

 

 

 

Horacio Pagani continue de produire son dernier bijou, la Huayra. Deux modèles ,tout deux sublimes, sont présentés et la principale nouveauté concernant l’héritière de la Zonda cette année en Suisse, c’est le partenariat noué avec la société Sonus Faber spécialiste en équipement audio haut de gamme pour sonoriser la Supercar .

La structure de ces haut-parleurs est en aluminium et la membrane en fibre de carbone. Cet ensemble audio haute performance promet 1 200 watts, trois fois plus que ce que propose le système actuel !Mais est ce suffisant pour masquer le bruit de la bête ?

 

 

 

La marque française au lion expose deux concepts. La première, basée sur le coupé RCZ, nommée RCZ R Concept, est née du travail commun des équipes de Peugeot Sport et de développement série Peugeot. Ces passionnés ont su adapter les technologies du sport automobile pour passer une nouvelle fois du rêve à la réalité. Radicale et intense ,elle annonce une nouvelle version de la  RCZ, au caractère exclusif, à l'efficience dynamique pour procurer des sensations de conduite hors du commun. Le moteur est un inédit 1,6 litres THP de 260ch!

La seconde, baptisée Onyx sert de vitrine technologique au constructeur français et montre bien que Peugeot n'a rien a envier à ses concurrents en terme de design.Sublime!

 

 

 

Cette année le célèbre carrossier italien rend hommage à Sergio Pininfarina, disparu l'année dernière en présentant une barquette basée sur la Ferrari 458 Italia Spider, appelée tout simplement Sergio.

La collaboration entre Ferrari et Pininfarina débuta en 1952 ,à une époque où les dirigeants des deux maisons italiennes s’appelaient encore Enzo et Batista, et fut à l’origine de certaines des plus mythiques Ferrari .Parmi elles, il y avait l’ancêtre de la fabuleuse lignée des Dino exposée ici même.

Le concept car Sergio apparait donc sous la forme d'une barquette, un choix qui n’est pas une première pour le carrossier puisque en 1991 apparaissait la célèbre et spectaculaire Mythos et en 2000,la Rossa.

Dépourvue de pare brise, elle possède néanmoins un déflecteur placé devant le conducteur et son passager. Son rôle étant de  dévier le flux d’air au dessus de leur tête, le port du casque est cependant vivement conseillé. La perte d’appui aérodynamique générée par l’absence de pare-brise est compensée par  un immense spoiler avant détaché de la carrosserie .

Sa robe bi- ton réalisée en carbone lui permet de gagner 150 kg par rapport  à la 458,à qui elle emprunte le châssis, le moteur et la planche de bord. La rigidité est également améliorée. 

Compte tenu de ses dimensions,1,94 de large ,4,55 m de long et 1,14 de haut, la Sergio pourrait être facilement produite en petite série, aux dires de Pininfarina!

A voir....

 

 

 

La nouvelle 911 type 991 a désormais droit à sa version GT3.

Son 6 cylindres à plat, atmosphérique, de 3,8 litres  étroitement dérivé du moteur de la Carrera S, développe la puissance de 475 ch et 440 Nm de couple et s’envole jusqu’à 9000 tours/min. Associé à une boite manuelle robotisée à double embrayage PDK ,il permet à ce bolide de route de réaliser des performances de premier ordre. Les 7:30 minutes au tour du Nordschleife, sur le Nürburgring annoncées par Porsche placerait la 911 GT3 2013 à moins de deux secondes du temps réalisé par la Carrera GT pilotée par Walter Röhrl en 2004. C'est également près de trois secondes de mieux que la 911 GT3 RS (997) essayée pour le magazine allemand Sport Auto en avril 2010.

Le 0 à 100 km/h est abattu en 3,5 secondes et la vitesse de pointe frôle les 315 km/h!!

Une version "911 GT3 Cup" est également disponible pour les pilotes privés désirant s'affronter sur circuit dans le cadre du championnat monotype "Porsche Supercup 2013".

Un immense aileron ainsi que des arceaux font leur apparition pour gagner en appui et en rigidité. Une inédite commande de boîte par palettes au volant agrémente le tout.

 

 

 

Pas de nouveauté pour Roding, son Roadster réalisé en fibre de carbone et doté d'un moteur d'origine BMW de 320ch est toujours proposé.

Son poids frôle les 900 kg ce qui lui offre un rapport poids/puissance intéressant.

 

 

 

 

Animée par un V12 6,6l développant 633 ch et 800 Nm, en association avec la boîte 8 rapports ZF, la Wraith présentée en première mondiale vient élargir la gamme Ghost et devient le modèle de route le plus puissant dans l’histoire de la marque anglaise. Un coupé à la sauce « fastback » qui entend concilier ce que Rolls-Royce a toujours offert de meilleur en terme de confort et de raffinement et qui veut démontrer que malgré ses 2 , 3 tonnes elle est capable d’atteindre des performances élevées. L’exercice du 0 -100 Km /h n'étant réalisé qu'en 4,4 s !

Le reste de la gamme et ce cabriolet , étaient également présents.

 

 

 

Le tuner Allemand spécialiste Porsche propose encore cette année un stand bien fourni.

Un magnifique exemplaire de la 911 type 901,

une vue détaillée de la RGT-8,

un bolide capable d'atteindre 318 Km/h,

la CTR3 modèle emblématique du préparateur,

la RT-35 basée sur la dernière Porsche 911 cabrio. Son moteur turbo de 3,8 litres dispose de 630 chevaux et 825 Nm de couple.

la 3800S basée sur les dernier Boxster et Cayman S équipés du plat-six de 3,8 litres qui passe de 325 à 420 chevaux grâce a une reprogrammation,

et la RT12R sur base de 997 turbo motorisée par un Flat 6 bi-turbo développant 734ch.

 

 

 

Le constructeur hollandais présente cette année son nouveau coupé très attendu :le B6 Venator (« chasseur » en latin) .Il sera équipé d’un V6 de 375ch et entrera en production début 2014. Les prix s’échelonneront de 120 000€ à 150 000€.

La C8 Aileron est toujours présente au catalogue.

 

 

 

Le constructeur japonais propose son concept de crossover Viziv qui expérimente une motorisation hybride diesel.

Le moteur 4 cylindres Boxer de la marque secondé par une machine électrique et une boîte CVT entraîne les roues avant tandis que chaque roue arrière est entraînée par un moteur électrique dédié. Selon la situation de conduite (virage, ligne droite…), la puissance distribuée aux roues avant ou arrière varie. Grâce aux deux moteurs indépendants, la puissance varie également entre les deux roues arrière, ce qui permet d’améliorer la vivacité et la motricité de l’engin. Pour la première, fois, Subaru abandonne l'idée d'une transmission intégrale totalement mécanique. (Source: automobile challenge.fr)

 

 

 

Ce spécialiste Porsche s'attaque cette année à une Panamera Turbo baptisée Grand GT de 630 ch et 880 Nm de couple qui a la particularité de posséder une ligne d’échappement sport avec commande pour moduler la sonorité du V8 Turbo.

Deux Cayenne ont également eu le droit à des transformations,

mais celles qui ont retenu le plus mon attention étaient ce cabriolet

et ce coupé, une réalisation sur la base d’une 911 Carrera 4S, ici baptisée C4S.

Techniquement elle dispose d'un nouveau système "Noselift" permettant de relever la hauteur de 60 mm ,fonctionnant jusqu’à 60 km/h maximum.

Esthétiquement, elle est agrémentée d'un kit complet avec un aileron devant générer davantage d’appuis.

Une des plus belles Porsche de ce salon selon moi.

 

 

 

Un an tout juste après la présentation du concept-car, Touring Superleggera présente la version définitive de sa Disco Volante Touring, qui sera produite en petite série. La base est toujours l'Alfa Roméo 8C Competizione qui a fourni sa mécanique, à savoir un sublime V8 4.7 de 450 ch, lui même d'origine Maserati.

 

 

 

C’est en première mondiale à Genève que le rêve de Ferdinand Piëch se matérialise. La nouvelle XL1,dont la consommation est de 0,9 l/100 km (21 g/km de CO2) est actuellement la voiture de série la plus efficiente au monde. Avec  son système hybride plug-in, le petit coupé peut parcourir jusqu’à 50 km en mode exclusivement électrique.Sa chaîne de traction s’articule autour d’un moteur TDI à deux cylindres (48 ch/35 kW), d’un moteur électrique (20 kW), d’une boîte à double embrayage 7 rapports DSG et d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 5,5 kWh. Autres données chiffrés : 12,7 s pour passer de 0 à 100 km/h et 160 km/h en pointe. (Source: le blog auto)

 

 

 

Le manufacturier collabore encore avec Giugiaro en présentant la Brivido, le concept apparu l'année dernière ici même, sur le stand d'Italdesign. Il est motorisé par un V6 essence 3.0 de 360ch placé à l’avant, en association avec un unique moteur électrique. La transmission est assurée par une boîte automatique à huit rapports.

 

 

 

 

Apparue au Salon de l'automobile de Francfort 2009,la MF 5 est toujours là,elle est présentée ici dans sa version GT et Roadster.

La nouveauté est du coté de cette déclinaison de la GT MF4-S, dénommée GT MF4-Club Sport. Elle hérite du V8 de la BMW M3 E92 développant 420 ch et sera produite à seulement 25 exemplaires en raison des 25 ans d'existence de la marque. Son tarif est annoncé aux alentours des 220 000 Euros.

 

C'est ainsi que se  termine ce reportage sur cette 83ème édition du Salon de Genève qui aura été encore une fois un grand rendez-vous.